Prenez un siège !

Modèle du jour, en version classique et plus colorée, réalisée après avoir vu un tutorial sur ce genre de mobilier avec 3DSmax… Disponible sur blendswap ici.

Expérimentation de texturing

Je m’amuse un peu en ce moment avec la version GSOC 2013 paint et je me rends compte que je n’ai pas utilisé tous les outils disponibles. Mais d’un autre côté j’ai essayé quelque chose de nouveau pour moi et ça a plutôt bien fonctionné.

J’ai utilisé la plupart du temps le masque de texture avec l’option cutoff (écrêtage, absent de la version 2.70a et de la 2.71RC mais ce n’est pas gênant) pour créer une texture en niveaux de gris qui m’a servi à mélanger plusieurs matériaux procéduraux (et on peut aussi utiliser cette texture pour influencer la couleur de chaque matériau, ou la rugosité, etc…).

Ce qu’il faut retenir, c’est que chaque node mix shader a en entrée la texture en niveaux de gris suivi par un coloramp. Ensuite on reproduit ce schéma pour le bump de manière à avoir des rayures profondes, de la rouille par dessus et en dessous de la peinture, etc… Avec un peu d’organisation c’est assez facilement gérable.

Bien sûr il est plus facile d’avoir un bon résultat si on utilise une tablette et des textures de brosses. Et en utilisant le mode d’affichage material dans la vue 3D, on peut voir comment on mélange les matériaux en faisant varier la pression sur le stylet. Plutôt cool ! Avec une opacité basse pour un pinceau noir, c’est comme si on égratignait petit à petit la surface de la peinture pour révéler la rouille puis le métal !

Plus on souhaite mélanger de matériaux, moins on a de liberté au niveau de la plage de valeur du pinceau, ou dit autrement cela est plus sensible… En fait tout est défini par les coloramps, et le truc génial avec cette technique c’est que l’on peut ajuster après coup la transition d’un matériau à un autre, animer les coloramps pour montrer comment vieillit l’objet, ou changer facilement la couleur (peinture bleue ou verte mais on garde le métal et la rouille intacte par exemple)… C’est très flexible.

Voici un exemple de ce qu’il est possible de faire avec cette technique, cela pourrait être amélioré, mais en même temps il n’y a qu’une texture en niveau de gris.

Et si vous voulez tester cette méthode, vous trouverez un fichier blend contenant un cube prêt à être esquinté ici.

Katanas avec cycles

J’ai mis à disposition sur blendswap un modèle de katana en licence CC-BY.

Vous pouvez le trouvez ici :

C’est un des objets que j’ai toujours voulu modéliser un jour, et c’était un moyen de continuer à pratiquer étant donné que depuis 4 mois je suis plus versé dans le changement de couches-culottes que dans le rigging et l’animation 🙂

Rendu dans blender, Animation de personnage dans maya

J’ai décidé de faire le rendu de ce plan avec le le moteur de rendu interne de blender. C’est la solution de facilité, mais je rendrai des plans d’acting avec cycles, et peut-être même mentalray…

Longue pause, plus d’apprentissage

Alors le WS4 est terminé, et je dois clairement travailler plus l’acting et l’animation faciale avant d’aller en WS5. C’était assez difficile, et ma vie offline n’a pas aidé… Initialement je pensais reprendre iAnimate en septembre, mais ce sera pour plus tard. Pas assez de temps…

Du coup pendant cette longue pause, plus d’animation, un peu de python, un paquet de rigging (j’aimerais animer mes propres personnages dans blender), de la modélisation, et des tests de rendu d’anciens plans (avec une migration vers cycles peut-être).

Alors commençons par lister quelques ressources pour apprendre python :

Et des ressources pour apprendre le rigging :

On peut également trouver de nombreux rigs sur blendswap, et l’addon rigify de Nathan Vegdahl est excellent. Je préfère personnellement l’eleven rig pour sa simplicité, rig qui a été porté sous blender par Kiopaa.

Juste histoire de mettre une image dans ce billet, voici un micro modélisé pour un plan :

Déjà 2013 !

Il semblerait que nous soyons en 2013 ! Super, on y est passé (et oui, les Mayas avaient torts !)

Alors quoi de neuf ? Je suis admis en WS4, et ça commence maintenant, toujours aussi passionnant étant donné que nous abordons l’animation du visage (je n’ai jamais fait de synchro labiale, donc ça va être chaud).

Je n’ai pas complètement fignolé mes plans du WS3, donc j’y reviendrai plus tard. Il y a tellement à faire surtout que je souhaite rendre le tout avec un bon éclairage et de bons matériaux… Et j’ai beaucoup de choses à modéliser en plus. Comme par exemple ce petit fourgon dont j’avais besoin, et que j’ai passé sous licence CC-BY. Vous pouvez le télécharger ici. Et voici un rapide rendu dans le but de tester l’armature et l’éclairage (le plan où il apparaîtra est entièrement de nuit)

Donc une année déjà à Ianimate ! Tout est allé très vite et j’ai beaucoup appris, c’est assez incroyable comme expérience !

WS2 progress reel

Admis en WS3 !

Il va me falloir plus de café parce que cela devient de plus en plus difficile !

Voici ma progress reel, pas encore complètement terminée, elle sera améliorée dans les prochaines semaines (j’espère). J’ai aussi une animation de quadrupède à faire, difficile mais très amusant !

Du vieux et du nouveau…

L’an passé, j’ai terminé une image pour un concours d’affiche.

The keys to Bayonne

 

 

 

 

Malheureusement ce n’était pas suffisamment bon pour être sélectionné, mais quelques collègues et amis l’ont vu et m’ont demandé d’en faire une pour « la semaine bleue », un événement dédié aux personnes âgées.  L’objectif était de représenter les différentes activités proposées lors de cette semaine. Voici le résultat final :

Il y a beaucoup à améliorer, mais il faut aussi savoir s’arrêter et passer à autre chose. Avec l’animation qui me prend tout mon temps libre, je préfère la laisser telle quelle.

Réalisé avec blender et gimp.

 

iAnimate.net Member Showcase – Summer 2012

iAnimate.net Member Showcase – Summer 2012 de iAnimate sur Vimeo.

Je voulais juste mettre cette vidéo en lien avant de retourner à maya…

Salar de Tara

De retour du Chili, où j’ai passé de très bons moments (un pays magnifique et des gens super sympas). J’y ai pris 12 photos du salar de Tara, dans le but d’en faire un panoramique. Ce fût une expérience assez intense et malheureusement cette photo ne donne qu’un aperçu de l’immensité et de la beauté de ce lieu… J’ai utilisé la dernière version de Hugin pour rassembler les 12 images, et cela a très bien fonctionné !